Isolation acoustique

Isolation acoustique2018-01-16T16:12:19+00:00

Augmentez votre qualité de vie, protégez vos oreilles

Dans certains cas, l’isolation de la toiture et des murs est indispensable. Toutes les parois d’un bâtiment devront avoir des caractéristiques acoustique appropriées : le sol, les fenêtres, les façades, les portes, les cloisons… Mais le plus important est de bien opérer l’isolation du plafond ou de faire faire les travaux par un professionnel. Le but est de limiter les bruits solidiens et aériens circulant à l’intérieur des pièces. Ceux-ci constituent un facteur important de stress, donc en les traitant, vous vous donnez la chance de vivre paisiblement sous votre toit.

L’isolation phonique : qu’est ce que c’est ?

Ca consiste à limiter la propagation de sons ou de bruits aériens dans la maison. En effet, ces derniers traversent sans difficulté les objets solides et l’air. Pour pallier le problème, il convient  parfois de changer les portes, les fenêtres et leur vitrage. Il est également nécessaire de traiter les murs, les cloisons et les planchers intermédiaires.

Le principe est de « revêtir » la paroi d’un mur d’une dalle plus épaisse et lourde, afin que cette dernière ne puisse pas transmettre des vibrations sonores. Par ailleurs, il est aussi possible d’appliquer la technique dite de « masse-ressort-masse » qui consiste à joindre le plafond et le faux plafond par un ressort, ou à mettre en place une double fenêtre, un mur-contrecloison… L’idée est de créer une barrière phonique continue.

Isolez mur, cloison et plafond

En suivant le principe « mass-ressort-masse » le professionnel  pose un isolant entre des plots de colle et une plaque de plâtre. Il est possible d’augmenter l’épaisseur des panneaux ou de rajouter une deuxième couche de revêtement pour renforcer les performances du système.

Par ailleurs, vous pouvez installer un isolant dans l’espace entre le montant et l’ossature, puis de couvrir l’ensemble d’une plaque de plâtre.

Pour diminuer la propagation de bruit, la mise en place d’une contre-cloison est aussi efficace. ( moins d’un point de vue thermique par contre)

Parfois, il est nécessaire de travailler les plafonds en plaçant un isolant acoustique derrière des plaques de plâtres. Les systèmes de rails métalliques sont les plus utilisés, car ils disposent d’une fixation antivibratile. En outre, l’installateur agréé peut insérer sur la surface concernée des tasseaux de bois en intercalant un feutre désolidarisant entre l’ossature et le revêtement.

Les matériaux de construction prisés sont la laine de roche et la laine de verre. Le choix des produits de traitement doit être fait avec un professionnel.

Faire appel à un professionnel

Il est nécessaire de faire appel à une entreprise reconnue pour avoir un diagnostic complet des ponts phoniques. Cette personne qualifiée sait mesurer l’intensité sonore en tenant compte de l’indice d’affaiblissements acoustiques. Il examine les sources de bruits et leur mode de transmission. Il tient compte de votre environnement : trafic routier, aérien, ferroviaire… Pour que votre habitat produise moins de vibration au niveau des parois, chaque équipement (ascenseur, robinetterie, VMC, chauffage, lave-vaiselle, lave-linge…) doit être diagnostiqué par cet expert. Ce dernier vous conseillera le meilleur materiau isolant adapté à votre demeure.

Protégez vous des bruits extérieurs, isolez votre maison

L’isolation du  plafond, des fenêtres et des murs permet d’atténuer les bruits solidiens et aériens, voire de les supprimer à condition d’adopter la bonne méthode et le matériau adéquat. Éclairage.

Pourquoi réaliser une isolation  phonique ?

L’isolation phonique ou acoustique a, pour objet, d’atténuer, voire d’éliminer, toute propagation de bruit (solidiens et aériens) à l’extérieur et à l’intérieur de la maison. Elle peut être prise en compte dès la construction de l’habitation, surtout pour lutter contre les sons provenant de l’autoroute, de la voie ferrée ou d’un studio de musique à proximité. Par ailleurs, il est possible de rénover un habitat en améliorant sa performance sonore, la première raison est de ne pas entendre ce qui se passe chez le voisin, ou inversément. Pour ce faire, il faut traiter les murs, le sol et le plafond en privilégiant un type d’isolant à la fois thermique et phonique. Le mieux est de faire appel à un professionnel, car il oriente le choix sur les matériaux tout en appliquant la technique d’isolation la plus adaptée.

Quels sont les types de bruit à traiter ?

Avant d’entamer les travaux d’isolations phoniques, il faut identifier tous les bruits à traiter. Ces derniers peuvent provenir de l’intérieur ou de l’extérieur de la maison en passant par les portes, par les fenêtres ou les coffres de volets roulants. Ils circulent dans les pièces à travers l’air ambiant (bruits aériens).

Par ailleurs, il est possible d’être dérangé par des sons d’impacts ou solidiens. Ils sont produits par les marches, le moindre déplacement d’objet, ou encore le passage du métro. En outre, les équipements comme le VMC (ventilation mécanique contrôlée), les tuyauteries ou la chaudière font aussi propager des vibrations sonores. Tout bruit important est à traiter, mais avant l’isolation proprement dite, un diagnostic professionnel est toujours indispensable. Dans le cadre de cet examen, l’expert détermine les sources de transmission des bruits.

Isoler les murs, les cloisons, les fenêtres en améliorant leurs performances acoustiques

Il est possible d’opérer l’isolat° acoustique des murs ou des cloisons en utilisant des panneaux sandwich prêts à l’emploi. Ces derniers sont à installer sur les parois par des plots de colle.

L’isolant sur ossature métallique et la plaque de plâtre s’appliquent par excellence sur les toitures et la face intérieure d’un mur. L’isolation acoustique des plafonds  peut également se reposer sur la technique de masse-ressort-masse (par l’insertion d’une laine minérale dans le faux-plafond).

En revanche, les bruits traversant le sol sont traités à partir d’un revêtement (moquette épaisse ou parquet flottant) ou la pose d’une dalle flottante.

Toutes les menuiseries sont également à prendre en compte dans le cadre d’un projet de rénovaltion. En effet, le son aérien peut s’infiltrer par les châssis disjoints des fenêtres ou le matériau de celles-ci. Pour renforcer le confort à l’intérieur de chez soi, mieux vaut considérer non seulement les matières de fabrication (aluminium, bois, PVC…), mais aussi leurs vitres en sélectionnant le « double vitrage asymétrique » ou la « VIR » (vitrage à isolation renforcée).

Vous serez bénéficiaire d’un crédit d’impôt  sur le prix des fenêtres que vous installez,suivant certaines conditions. Vous pouvez également bénéficier de primes si les travaux sont effectués par une entreprise agréée.

A quoi sert une isolation phonique dans une habitation?

Aussi appelée isolation phonique, l’isolation acoustique permet d’empêcher la propagation de bruit qui se fait par l’intermédiaire de vibrations. Ces dernières peuvent se diffuser généralement par les murs, sols ou dans l’air. Comme cette nuisance sonore peut émaner des deux côtés des parois, il est possible d’isoler soit l’extérieur, soit l’intérieur. Une isolation des plafonds, du sol ou de la façade peut ainsi être entreprise.

L’utilité d’une isolation phonique

L’isolat° acoustique est un système permettant de se préserver du bruit en vue d’améliorer la qualité de vie au sein d’une habitation. Avant d’entamer les travaux pour la pose du système, il est important de déceler la source des nuisances sonores ainsi que les endroits dans lesquels ceux-ci se propagent. Par ailleurs, il est également essentiel de bien comprendre les principes de base de ce dispositif afin de mettre en place la solution appropriée à la structure.

Il faut avant tout préciser qu’en matière d’isolat° acoustique, un materiau ayant une densité, une masse ou une étanchéité supérieure sont les plus performants. La laine de verre et la laine de roche se trouvent ainsi parmi les isolants phoniques les plus utilisés. Il est cependant à noter que ceux-ci ne permettent pas de stopper entièrement les sons, mais les ralentissent considérablement par effet d’absorption. Néanmoins, ces matériaux sont très sollicités actuellement, car ils possèdent de hautes performances acoustiques, tout en restant légers. Il est aussi possible d’utiliser des panneaux ou des mousses isolants. Ces derniers sont le plus souvent fabriqués avec une finition en placage bois pour renforcer ses qualités.

Les principes de bases de l’isolation phonique

Pour empêcher la propagation de bruits dans la maison, il faut que les murs soient parfaitement inertes. Plus les matériaux sont lourds, plus leurs performances phoniques sont élevées. Une paroi très épaisse construite en pierre ne laisse pas passer le son, car l’énergie de l’onde sonore ne suffit pas pour la faire vibrer. Il en est de même pour les dalles en béton, car la masse de terre contenue sous chaque dalle évite les vibrations.

Pour se protéger des nuisances sonores, l’utilisation des parois lourdes est la plus connue. Le principe de la masse exige que les portes, les vitres et murs soient les plus pesants possible pour une meilleure qualité d’isolation phonique. Une alternative à cette solution consiste à utiliser des parois doubles, mais désolidarisées par de l’air chargé d’une matière isolante, capable de dissiper l’énergie sonore. Même si la première paroi vibre, elle ne transmet pas la vibration à la deuxième. Quant aux nuisances aérienes qui englobent les sons propagés dans l’air (voix, trafic routier, etc.), cette barrière ne doit présenter aucune interruption. Elle est censée être continue, car autrement, les qualités de l’isolation acoustique diminuent considérablement.

L’importance du diagnostic avant d’entamer les travaux

Le diagnostic est une étape incontournable pour déterminer la solution appropriée pour une habitation. Cette étape préalable étant déterminante, il est toujours judicieux de recourir à l’intervention d’un expert en isolat° acoustique et thermique de bâtiment. Il est en mesure d’évaluer la qualité de la structure et de proposer les solutions correspondantes au chantier en question. Chaque projet de rénovation ou de réhabilitation nécessite une étude minutieuse, car les matériaux et la technique de construction devront être choisis en fonction de plusieurs facteurs. De plus, les occupants et les propriétaires ont leurs propres exigences en matière d’isolation sonore. Le coût de la main-d’œuvre est bien sûr différent selon l’ampleur du projet.Il ne faut pas négliger non plus le fait d’isoler son plafond.

Pour avoir plus d’informations sur les procédés de l’isolations, consultez la table des matières.

Isolation acoustique

Demandez des devis

Links for the middle of this Content :

Demandez des devis maintenant

At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti quos dolores et quas.

PRÉNOM *
NOM *
EMAIL *
TÉLÉPHONE

SUJET

MESSAGE