Refaire isolation maison2018-01-18T19:06:57+00:00

Profiter d’une rénovation pour refaire l’isolation de votre maison

L’isolation de la toiture, des sols et des murs est devenue une préoccupation majeure des ménages. Ils veulent à la fois réaliser des économies d’énergie et diminuer leur empreinte sur la planète. En cas de  rénovation, il est essentiel  d’entreprendre des travaux d’isolation dans votre maison ? 

Plusieurs techniques peuvent être adoptées pour ce faire, mais il est toujours indispensable de choisir avec soin celle qui convient le mieux à une structure donnée. En principe, le propriétaire peut choisir d’isoler par intérieur ou extérieur. Chacune de ces deux méthodes a leurs avantages et leurs inconvénients, mais le choix doit se faire après des études approfondies.

Plusieurs facteurs comme la configuration ainsi que les matériaux de construction  doivent être pris en compte. Pour ces raisons, le recours à un professionnel reste impératif. Lui seul est en mesure de réaliser un bilan sérieux et détaillé de la structure, et ainsi proposer le meilleur procédé pour l’installation des isolants.

Les signes d’un système d’isolation défectueux

Bon nombre de propriétaires et d’occupants réagissent souvent tardivement face à la défaillance de leur système d’isolation écologique. La raison en est qu’ils n’ont pas pu déceler à temps les anomalies. De ce fait, il est toujours nécessaire de savoir identifier les symptômes indiquant les moindres défaillances. En effet, dès que des signes alarmants sont repérés, il convient d’engager un professionnel qui saura effectuer un diagnostic poussé. Toutes ces étapes doivent précéder l’établissement d’un devis correctement réalisé.

Les habitants doivent faire appel à un expert  lorsque :

  • L’atmosphère intérieure entraine des sensations permanentes d’inconfort.

  • Les traces d’humidité ou des moisissures apparaissent progressivement et nuisent ainsi à l’esthétique des parois.

  • Les dépenses liées au chauffage et à la climatisation sont supérieures à la normale.

  • Des courants d’air sont ressentis à travers les fenêtres, portes, etc.

  • Les pièces sont trop froides l’hiver, et trop chaudes l’été.

  • Les murs sont anormalement humides et/ou froids au toucher.

Il est important de préciser que ces symptômes s’aggravent au fil du temps et risquent d’engendrer des dégâts matériels et d’ordre sanitaire. Seule une équipe de professionnels peut décider du type d’intervention à effectuer. Le choix se fait entre réparer ou remplacer totalement les isolants défaillants.

Les techniques de pose : l’isolation  par l’extérieur ou par l’intérieur

Deux possibilités s’offrent au propriétaire, mais pour choisir le procédé à privilégier, il convient de savoir leurs particularités et leurs caractéristiques respectives.

renovation-isoler-exterieur

La méthode d’isolation par l’extérieur

Ce procédé consiste à habiller la maison avec un isolant thermique et phonique. Il est beaucoup plus recommandé lors de travaux de ravalement de façade ou d’importants travaux. Le recours à cette technique exige aussi le respect des règles d’urbanisme de la localité concernée. Il faut donc consulter la mairie pour obtenir toutes les informations essentielles à ce sujet.

A noter que les experts recommandent le plus souvent cette solution pour une nouvelle batisse dont la configuration n’est pas trop complexe. Par ailleurs, l’isolation  par l’extérieure aide à réduire largement les risques de condensations sur les parois intérieures.

En optant pour cette méthode :

      • L’aspect général de la maison est plus dynamique,
      • Le confort thermique du bâtiment s’améliore considérablement.
      • La facture en énergie est réduite,
      • Les occupants peuvent rester chez eux au cours des travaux, car le chantier est à l’extérieur,
      • Toutes les surfaces habitables sont préservées,
      • La décoration intérieure n’est pas à refaire.

Malgré tous ces avantages, des limites méritent d’être considérées. En effet, ce procédé ne convient pas s’il est nécessaire de préserver l’apparence actuelle de la bâtisse, qu’elle soit en béton ou en bois. De plus, il exige le plus souvent de procéder à des installations supplémentaires à l’exemple du système de récupération des eaux de pluie.

renovation-isoler-interieur

La méthode d’isolation par l’intérieur

Cette technique consiste à installer les isolants dans les faces intérieures des murs ou des toits. Elle est la seule solution possible pour un propriétaire qui souhaite maintenir l’aspect général de la structure.

Ses avantages sont nombreux, mais voici les plus évidents d’entre eux :

      • le prix total des travaux est moins important,
      • la consommation en énergie diminue,
      • le confort thermique global s’améliore,
      • le panneau est plus facile à poser,
      • les parois sont mieux protégées contre les problèmes de condensation,
      • les occupants ne ressentent plus le froid anormal permanent,
      • l’habitation est bien protégés contre les bruits nuisibles en provenance de l’extérieur (confort acoustique).

Isoler depuis l’extérieur présente également des inconvénients. Elle peut réduire l’espace utilisable, conduire à la révision du plan électrique ou à l’obligation de déménager, le temps de réaliser les travaux.

Cette technique nécessite une extrême précision. Autrement, d’autres problèmes peuvent survenir, et risquent de compliquer les travaux.

Vu que chaque procédé possède ses atouts et ses limites, il est crucial d’étudier la solution la plus profitable sur le long terme.

Les interventions et travaux préalables à l’isolation

La mise en place d’un isolant doit s’effectuer sur un support bien assaini, notamment s’il s’agit d’une vieille maison. Cet assainissement est important, car même un matériau très performant risque de se dégrader au fil du temps si cette opération n’est pas effectuée.

D’autre part les précautions suivantes méritent d’être prises :

      • Vérifier de fond en comble si les parois ne sont pas fissurées, souffrent d’un problème d’humidité ou présentent des défauts de conception.
      • Respecter le temps de séchage nécessaire lorsque les murs ont bénéficié d’un traitement spécifique contre l’humidité. Cette durée dépend de l’ampleur des travaux, mais peut aller de 3 mois jusqu’à plusieurs années.
      • Réaliser une étude approfondie de la configuration de la maison pour choisir la bonne technique .Ces mesures sont indispensables pour assurer les performances de l’isolant, et pour assurer sa longévité. Tout comme la réalisation des travaux, cette phase de préparation requiert toujours l’intervention d’un expert. La raison en est qu’une simple maladresse ou mal façon peut toujours occasionner des dégâts importants plus tard. De plus, un professionnel est bien qualifié pour apporter des conseils sur les autres aspects du projet : démarche administrative, conformité à la règlementation, les primes et les aides financières de l’État, etc.

Bref, en tenant compte de toutes ces notions, il est possible d’isoler son habitat avec un matériau approprié, et installé dans les règles de l’art.