Isolation mur 2018-01-16T16:13:18+00:00

Isoler les murs de sa maison

Pour éviter des dépenses énergétiques, il faut bien isoler sa maison ou son appartement. Les éléments à isoler son les murs, le toit, les fenêtres et le sol. Sur cette page, vous retrouvez les informations pour la meilleure isolation possible de vos murs.

Quels sont les avantages d’isoler vos murs?

Afin de profiter d’un meilleur confort durant l’hiver, Il faut limiter les pertes de chaleur au maximum. Plusieurs choix sont possibles, à savoir isoler sa toiture (indispensable si on désire aménager les combles), ses fenêtres ou ses murs. L’objectif est d’avoir des bâtiments limitant au maximum les dépenses en chauffage, que ce soit pour les habitations neuves ou plus anciennes.

Comment faire?

Actuellement, dans la rénovation, il existe deux points clés qu’il est important de prendre en compte : la déperdition thermique et la consommation d’énergie. Pour les professionnels du bâtiment, la condition permettant de limiter les excès sur ces deux critères est l’association de l’isolation murale avec l’isolation des  fenêtres. Il s’agit d’une combinaison offrant de meilleurs résultats en matière d’économie d’énergie et de confort.

Lors des travaux, les experts  font plus attention aux murs extérieurs qui sont orientés côté nord et côté ouest. Ces façades constituent notamment des enjeux majeurs. En effet, durant une majeure partie de l’année, ils ne bénéficient pas de la chaleur du soleil et peuvent être sujets à des détériorations surtout causées par l’humidité.

À part l’optimisation des performances thermiques et la limitation des dépenses énergétiques, bien traiter un mur est aussi utile d’un point de vue phonique. En fonction du type de matériau choisi, se protéger des bruits extérieurs nuisibles est également possible avec cette solution qui offre ainsi un confort en été comme en hiver.

Traiter vos murs par l’intérieur : pour les nouvelles maisons

Pour isoler un mur d’une habitation, deux procédés sont plébiscités par les professionnels de la construction , soit en traitant les parois intérieures soit en travaillant depuis l’extérieur.

Pour une habitation neuve, le meilleur choix reste de poser des isolants intérieurs. Cette solution respecte les normes fixées par la RT 2012 et est moins coûteuse par mètre carré. Toutefois, un traitement des ponts thermiques est à réaliser avant l’installation des isolants. La procédure fait appel à des rupteurs de ponts thermiques (transversaux, longitudinaux, planelles isolantes). Ils garantissent de meilleure performances.

Par ailleurs, lors des travaux, l’isolant doit être choisi selon certains critères : l’épaisseur, le prix au mètre carré et le type. En effet, la pose peut amputer la surface habitable de quelques mètres carrés. Ce qui réduit le confort de vie. En outre, il existe aussi des matériaux qui sont faits à partir de minéraux tels que le verre cellulaire, la laine de verre, la laine de roche et l’argile expansée. Des matières synthétiques sont également disponibles à l’instar du polystyrène extrudé ou expansé, du polyuréthane ou de la mousse phénolique. Mais la tendance actuelle étant pour la protection de l’environnement, la plupart des experts dans ce genre de travaux préconisent l’utilisation des isolants naturels : liège expansé, cellulose, laine de coton…

Et pour les maisons anciennes?

Pour une vielle habitation des travaux extérieurs seront souvent privilégiés pour éviter des désagréments au niveau des habitants, et permet par exemple un ravalement de vos façades.

Dans la pratique, la procédure  consiste à installer des plaques isolantes sur les parois. Ces derniers sont généralement faits en polystyrène, un matériau léger, efficace d’un point de vue thermique et durable. Par-dessus est ensuite posée une finition qui peut être un enduit, un bardage, un parement ou tout autre revêtement de mur.

L’énorme plus-value  est la protection d’habitation contre l’humidité,et  offre une occasion de restaurer la façade dans un style plus contemporain et supprime les ponts thermiques. Les travaux extérieurs permettent de converser la même surface habitable et permet aux habitants de ne pas être dérangés pendant la chantier.

Lorsqu’il s’agit de refaire l’isolation de son habitation, les professionnels dans ce domaine conseillent souvent d’effectuer,également, une isolation du toit en particulier dans le cas d’un aménagement des combles. Deux possibilités là aussi, par l’intérieur et l’extérieur.

Pour la première solution, les travaux comprennent plusieurs étapes. Dans un premier temps, les interstices qui font entrer de l’air ou de l’eau sont colmatés. Ensuite, des lattis sont posés à même la couverture du toit. De cette manière, les isolants ne demandent aucune fixation. Il sont simplement posés entre les solives et les chevrons. Puis, un revêtement pare-air et pare-vapeur est placé sur les plaques isolantes ( dans le cas d’un modèle qui ne serait pas étanche). Enfin, une phase de finition est réalisée. On peut platrer, peindre, mettre de la fibre de verre ou même du papier peint.

Pour la seconde solution, une seule technique est utilisée : le sarking. La procédure consiste à poser un matériau isolant entre la charpente et la couverture. Cela peut être de la laine minérale, de la laine de bois ou de la mousse polyuréthane. Les performances thermiques sont quasi similaires à celles de l’isolation toiture par l’intérieur.

Il est conseillé de demander un devis à plusieurs professionnels, afin de pouvoir comparer les offres. De plus passer par une société agréée vous permettra de prétendre à des primes des régions ou crédits d’impôts.

Ces autres sujets pourraient vous intéresser:

Pour avoir plus d’informations sur la thématique, consultez la table des matières.